Copyright © 2014-2021 Murielle Gagné Journaliste/Freelance

À 2 ans, l’enfant joue aussi pour le gros lot

Archives

th (16)La plupart des bambins apprennent en observant les gens autour d’eux. Souvent sans l’aide des parents, ils trouveront le bouton du téléviseur sur le contrôle multi fonctions, sauront activer des manettes électroniques, bien sûr les caches secrètes de cadeaux, bonbons et gâteries restent des curiosités ‘naturelles’.

Dans l’univers d’apprentissage des petits, on nous apprend que vers l’âge de 2 ans ils sont assez futés pour choisir le bloc du jeu qui leur donnera le plus de récompenses.

Ce qui implique que l’enfant développe une façon, une stratégie pour trouver le bloc chanceux. Cette habileté de cacul des probabilités est amplement commentée dans le document de recherche postdoctoral –That’s incredible! 9 Amazing Baby Abilities publié en ligne via le Wahington’s Institute for Learning and Brain Sciences de Seattle.

L’étude démontre que, face à 2 blocs en bois dont l’un apportent plus de prix, 22 des 33 enfants participants choisissent celui-ci. Tous ces bouts de choux ont préalablement assisté à une démonstration d’une durée de 20 minutes où ils ont pu surveiller une monitrice introduire un premier bloc dans la boite qui automatiquement active une bille qui sonne deux fois sur trois ; même procédé avec le deuième bloc cependant de forme et de couleur différentes qui sonnera une fois sur trois.

Les résultats des mises en situation prouvent que la majorité de ces enfants de 2 ans ont compris que l’un des blocs donnaient davantage de cadeaux. Plus de 72 % assimileront rapidement ces indices et feront sonner le bloc gros lot.

L’équipe de recherche, dirigée par Anna Weismeyer, souhaite que ces travaux suscitent un changement significatif des méthodes d’enseignement des fractions et décimales mathématiques si difficiles pour la majorité des élèves de niveau élémentaire. On se dit convaincu que certaines difficultés pourraient être assouplies en tenant compte d’habiletés de calcul en s’amusant acquises dès la tendre, très tendre enfance.

http://www.ilabs.washington.edu

Catégories

Archives

Journaliste indépendante

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com