Copyright © 2014-2022 Murielle Gagné – Auteure / Journaliste indépendante

Le chien, itinérant ou pas, et un virus nommé « rage » !

Archives

th-73Près de 1 milliard de chiens de toutes races circulent librement dans le monde, soit 600+ millions de chiens errants ou en liberté et 300+ millions de chiens domestiqués.

En meute ou en solo, les chiens perturbent l’équilibre faunique planétaire de façon assez brutale particulièrement depuis quelques décennies. Leurs lieux de prédication étant les parcs et micros forêts urbaines, les boisés, les pâturages et terres agricoles. Ils s’approprient des territoires en chassant de leur habitat les animaux sauvages occupants. Plusieurs impacts de cette circulation hors contrôle – tant en milieu urbain que périphérique – restent encore à identifier. Leur nombre semblerait cependant en augmentation continue.

Selon les plus récentes statistiques scientifiques, les chiens seraient les mammifères causant le plus de ravages dans l’écosystème faunique après les chats et les rongeurs. Bon an mal an, les chiens détruisent quelques dizaines d’espèces animales. Ils en menaceraient environ 160 autres. Les chats ont éliminé plus de 65 espèces, la plupart des oiseaux. Quant aux rongeurs, ils ont fait disparaître 78+ espèces de petits gabarits.

En Pologne, une équipe de scientifiques universitaires a publié les résultats de ses observations sur la race canine. Des données recueillies entre 2002 et 2011 – qu’on admet incomplètes n’ayant pu couvrir que 75 % du territoire – démontrent que les th-75chiens tuent annuellement 33 000+ animaux sauvages et 270/300 bêtes de ferme. Les chiens ne craindraient nullement les proies de poids supérieur au leur – cerfs, sangliers. Mais la moitié de leurs prises sont les blaireaux, tétras et lièvres bruns. Certains n’hésiteront pas à s’en prendre aux animaux de compagnie tel hamster et poisson en aquarium.

Quant aux chiens domestiqués, ils ne seraient pas les super « copains », soumis, fidèles, tel que le veut la ferveur populaire. Toute race confondue, peu importe la douceur de « la superbe bête », soit-elle de petite, moyenne, grande ou très grande th-74taille, il faut être aux aguets et davantage, s’il y a un ou des enfants dans l’entourage ou une personne de petite stature.

Le chien est le seul mammifère domestiqué important qui attaque l’humain et lui transmet un virus mortel. Chaque année, on recense plus de 60 000 mortalités dues à des morsures de chiens enragés ( Organisation mondiale de la santé animale ). Les enfants étant les principales victimes. Plus de 15 millions de personnes ont dû se faire vacciner suite à divers types d’agression.

Aux États-Unis, pays où vivent près de 80 millions de chiens domestiqués dont 78+ % ont été vaccinés, on enregistre 4,7+ millions de morsures par année, une vingtaine de mortalités. Près de 800 000+ personnes auront besoin de soins médicaux. Et de ce th-78nombre, on devra pratiquer entre 28 000 et 30 000 interventions chirurgicales dites de reconstruction dues aux morsures graves de chiens ( American Society of Reconstructive Surgery ).

Dans les pays européens et autres, ce sont des statistiques aussi négatives qu’on enregistre en proportion avec leur population canine respective. Le pourcentage de vaccination serait moins élevé parfois non obligatoire principalement dans les pays asiatiques où il y aurait des dizaines de milliers de victimes. Majoritairement des enfants âgés de moins de 15 ans.

Population canine domestiquée – Société mondiale de protection des animaux 2012

  • États-Unis  = 78,2+ millions
  • Brésil  = 37+ millions
  • Chine  = 30+ millions
  • Russie  = 15+ millions
  • Japon  = 12+ millions
  • Inde  = 12+ millions
  • France  = 9+ millions
  • Italie et Pologne  = 7,5+ millions
  • Afrique du Sud  = 7,5+ millions
  • Royaume-Uni  = 7+ millions
  • Canada   = 6,1+ millions

Le chien serait le principal porteur de la rage, virus identifié comme l’une des zoonoses les plus meurtrières. Les zoonoses sont des maladies transmises surtout de l’animal à l’humain et en constante hausse. Plus de 75 % des maladies émergentes dans le monde sont classées zoonotiques.

Il y a une inquiétude manifeste de la part des spécialistes de la faune quant à la prolifération des chiens errants. Dans les villes de Mexico, Baghdad, Bangkok, th-77Moscou, Bucarest, Détroit, Belgrade, entre autres, leur nombre dépasse les millions. Ils ont « droit de cité ». Certains pays comme la Chine, un propriétaire de chien n’a aucune obligation légale de l’enregistrer. Ni de le faire vacciner.

Même si les recherches scientifiques sur ce sujet se font rares, l’urgence d’agir a suscité le regroupement d’organisations internationales de surveillance autant de la faune que de la protection des animaux. On a donc mis en branle une campagne de vaccination de la race canine à l’échelle planétaire sous la gouvernance de l’Organisation mondiale de la santé. Cette super opération sauvetage, en collaboration avec tous les pays, devrait se terminer d’ici 2030. L’objectif est de vacciner au moins 70 % de la population canine existante.

===========================

Faits saillants sur le virus de la rage – Organisation mondiale de la santé mars 2016

  • La rage est une maladie virale qui touche plus de 150 pays et territoires.
  • Les chiens sont à l’origine de la grande majorité des cas mortels de rage humaine.
  • Il est possible de parvenir à éliminer la rage en vaccinant les chiens.
  • La rage tue chaque année des dizaines de milliers de personnes dans le monde.

http://www.fr.worldanimalprotection.ca

http://www.pnas.org

http://www.journals.elsevier.com

Marqué :

Catégories

Archives

Journaliste indépendante

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com
%d blogueueurs aiment cette page :