Copyright © 2014-2021 Murielle Gagné Journaliste/Freelance

L’iris, empreinte identitaire du e-passeport passe-partout

Archives

th (96).jpgUn projet pilote de l’ONU via son Programme alimentaire mondial ( PAM ) utilise l’iris comme empreinte identitaire sur sa carte électronique dédiée à l’achat de nourriture. Lancé au printemps 2016 et considéré des plus audacieux, ce projet permet aux réfugiés du camp Azraq en Jordanie – immensément surpeuplé et démuni – de se procurer une e-carte identitaire facilitant le paiement de leurs épiceries.

En un clin d’oeil – l’expression ne peut être plus à propos – la caméra/ordi du marchand participant scanne l’iris et apparaissent sur l’écran les infos nécessaires pour conclure la transaction. Cette e-carte donne également accès à des usages humanitaires tels certains services sociaux régionaux.

Cette méthode novatrice est rapidement acceptée par la population ciblée et environnante. Les résultats d’adhésion, mêmes sommaires, ont accéléré l’implantation dans les autres camps pour ainsi atteindre l’entièreté des gens exilés en Jordanie ( 700 000+ ). Le mandat du PAM – « Faim Zéro » – est d’outiller le milliard d’humains répartis dans 80 pays afin de bien s’alimenter au quotidien.

Les spécialistes en recherche biométrique affirment que l’iris est l’empreinte humaine la plus sophistiquée, d’une fiabilité extraordinaire apportant une sécurité optimale. Davantage que les empreintes digitales et faciales. Unique, l’iris de l’oeil ne th (85)ment pas, ne se trafique pas, ne se duplicate pas. On le dit très stable car peu sujet aux aléas du vieillissement ou des chirurgies modifiantes.

En Inde, le scannage de l’iris est la signature humaine la plus sollicitée. Au delà de 1,2+ milliard de personnes possèdent le e-passeport/iris qui sert également de clé passe-partout communautaire. Article indispensable pour le voyagement, il donne aussi accès à une multitude d’usages collectifs : permis de conduire, demande d’emploi, embauche, comptes bancaires, location et achat de toutes sortes, services sociaux. Cette plateforme identitaire domine l’activité en ligne tant en Inde que dans le monde – près de 4,5+ millions de transactions/jour.

Les pays supers utilisateurs – la plupart asiatiques – notent une diminution significative des taux de criminalités, de la fraude structurée à l’attaque physique et souvent meurtrière. Les transactions avec billets, bons, cartes débit, de crédit, perdent leur usage. À portée de main, sécuritaire, versatile, autant de qualités qui plaisent et en motivent plusieurs à obtenir ce e-produit.

En Amérique du Nord, la reconnaissance visuelle remplace graduellement l’empreinte faciale et digitale. La carte Nexus, en vigueur dans les postes frontaliers États-Unis/Canada, offre depuis quelques années l’empreinte iris. Même si ce moyen facilite le travail des autorités douanières, il leur faut l’approbation de la personne sans contrainte, peu importe le parcours frontalier – affaires ou vacancier, croisière ou th (64)transport arien.

Les problèmes d’éthique et de sécurité optimale demeurent des préoccupations constantes des autorités. Tous connaissent les ravages de type « hacker » qui surviennent dans les réseaux informatiques mondiaux et locaux verrouillés double tour. Les régulations actuelles s’alignent pour protéger les renseignements personnels de milliards de gens contre de telles attaques.

La collecte d’informations et la manipulation des données encryptées sont tenues sous haute surveillance par les organismes publics et gouvernementaux autant nationaux qu’internationaux. Des lois, qu’on révise et adapte aux nouvelles réalités biométriques, le sont prioritairement pour faire respecter le droit universel à la vie privée de chaque personne.

……………………..

Aide-mémoire : Deux super catégories regroupant les systèmes biométriques, soit avec ou sans contact physique  1) Biométrie avec contact est la plus répandue : empreinte digitale, morphologie de la main, en combiné et en simultané – i.e. empreinte digitale et réseau veineux du doigt ; 2) Biométrie sans contact : balayage faciale, de l’iris, réseau veineux de la paume de la main, le captage des 4 doigts en mouvement, sans le pouce.

http://www.fr.wfp.org

http://www.irisid.com

Marqué : , , , , , , ,

Catégories

Archives

Journaliste/Freelance

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com
%d blogueueurs aiment cette page :