Copyright © 2014-2021 Murielle Gagné Journaliste/Freelance

La terre a-t-elle eu un coma environnemental dans sa prime jeunesse ?

Archives

th (78)D’après les compilations scientifiques, notre planète terre aurait connu en pleine croissance un creux majeur dans son cheminement évolutif, un genre de coma environnemental. Et cela aurait perduré plus de 1 milliard d’années. On a d’ailleurs surnommé cette longue, très longue période de « Boring Billion », en traduction libre de « Milliard monotone » ou encore d’« Ennuyeux milliard ».

De récentes études apportent un éclairage nouveau voire contradictoire sur le célèbre « Ennuyeux milliard » qui, semble-t-il, n’aurait pas été si ennuyeux que cela ! Sous une apparente monotonie – unique dans toute l’histoire de la terre – se seraient manifestées quelques perturbations assez colossales.

Selon des hypothèses présentées, l’apparition d’une vie animale au cours de ce cycle serait plus que vraisemblable. On y expose le modèle des éponges de mer. Les résultats d’observations et tests sur les comportements d’éponges de mer soumises à des contraintes environnementales similaires sont convaincants. Suffisamment pour en déduire que des espèces de ces familles auraient pu vivre et survivre dans des eaux peu oxygénées et une atmosphère anémique.

Dans cette perspective, on maintient que toute vie animale aurait revigoré l’écosystème déficient du Boring Billion. Ainsi l’activité énergisante liée à tous les processus de vie aurait conséquemment amélioré la santé de la planète. Il est à se demander s’il ne serait pas le vrai berceau de la vie animale sur terre. On rappelle que d’autres mouvances significatives, révolutionnaires, auraient pris origine au coeur de ce milliard d’années encore très mystérieux peut-être parce que moins exploré.

Bien sûr de telles hypothèses s’opposent aux prétentions étayées sur d’autres plateaux scientifiques. Leurs études s’appuient également sur nombre d’analyses des diverses matières répertoriées et classifiées. Aucune trace de vie animale de quelque forme que ce soit n’a été détectée. Et on décrit un écosystème comateux dû particulièrement à un niveau d’oxygène bien en deçà du seuil propice à la création d’une vie animale.

L’« Ennuyeux milliard » serait le cycle médian entre deux autres décrits comme plus riches et productifs. Le premier cycle s’étendant sur +2,7 milliards-/années amène l’atmosphère, les tectoniques, les premiers signes de vie, l’oxygène, la bactérie, le début de l’oxydation/glaciation. Le troisième s’échelonnant sur une période de 800+ millions d’années aurait vu naître les premiers animaux et prendre fin l’oxydation/glaciation tout en préparant son entrée dans l’ère dite moderne. L’étape jeunesse de la planète terre aura donc duré plus de 4,5 milliards d’années.

Le nouveau questionnement sur ce cycle étiqueté de monotone, fade, endormant, et bien sûr ennuyeux fera éventuellement connaître son rôle réel, ses contributions, ses impacts. D’ennuyeux il s’avère déjà très captivant.

http://www.astrobiology.nasa.gov/

http://www.environment.harvard.edu/

Marqué : ,

Catégories

Archives

Journaliste/Freelance

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com
%d blogueueurs aiment cette page :