Copyright © 2014-2022 Murielle Gagné – Auteure / Journaliste indépendante

428+ journées internationales et mondiales versus 365 jours/année au calendrier

Archives

La coutume veut que le 1eth (37)r janvier des millions de familles et d’amis aux quatre coins de la terre fêtent cet évènement. C’est le Jour de l’An. Ambiance festive exceptionnelle, on s’offre cadeaux, voeux et encore. On s’en souhaite une belle, une bonne, une meilleure.

Cependant, à cet esprit festif et convivial d’envergure planétaire, le très célébré Jour de l’An a dû partager ses 24 heures avec la Journée mondiale du domaine public et la Journée mondiale de la paix établie par l’Église catholique. La même thématique sera à nouveau notifiée le 21 septembre par l’ONU, soit la Journée internationale de la paix.

À la fin 2015, on compte 428+ journées officielles intégrées dans le calendrier universel de 365 jours. Leur surnombre ne semble avoir provoqué aucun conflit d’horaire, ni ralenti la cadence des inscriptions. Pas surprenant que, à une même date, soient inscrites 2 parfois 3 thématiques. Si la mission première de ces journées – édictée par l’Assemblée générale des Nations unies – appelle à une mobilisation des forces de toute provenance afin d’améliorer le quotidien de personnes et communautés négligées, malencontreusement cet objectif semble dilué.

Jusqu’à maintenant, l’ONU a instauré une centaine de journées internationales et mondiales – appellations de même signification. Ses filiales en comptent tout autant – Unesco, Organisation mondiale de la santé, Programme pour l’environnement, Union internationale des télécommunications, Conseil économique et social, et autres. Quant aux 200 et plus inscriptions indépendantes, elles appartiennent à des organisations religieuses ou organismes non gouvernementales, à de prestigieuses associations ou groupes influents aux intérêts divers.

Plusieurs des engagements humanitaires enregistrés dans cet almanach peuvent étonner compte tenu de la mission promulguée par l’ONU. On y trouve une diversité manifeste. Voici quelques exemples de « causes atypiques » regroupées par affinité élargie :

Technologies et communications 
5-6-7 fév          Journée mondiale sans téléphone mobile/portable
28 fév               Journée mondiale sans Facebook
15 avril             Journée mondiale de la voix
31 août             Journée mondiale du blog
13 sept             Journée mondiale des programmeurs  et dév.
19 sept             Journée internationale du parler pirate
20 sept             Journée mondiale du logiciel libre
Us et coutumes au quotidien
6 janvier           Journée internationale des câlins
12 janvier         Journée internationale Embrassez un roux
13 janvier         Journée mondiale sans pantalon
20 mars            Journée mondiale du bonheur
2 mai                Journée internationale du scrapbooking
29 mai              Jounée internationale de la serviette
11-19 juin         Journée internationale du tricot
6 mai                Journée internationale sans régime
6 juil                 Journée internationale du baiser
Sports, loisirs et autres 
4 mars              Journée internationale du tennis
4 mai                Journée mondiale de Star War
7 mai                Journée internationale des drones
25 mai              Journée internationale des geeks
21 juin              Journée internationale du yoga
30 juin              Journée mondiale des astéroïdes
1 juil                 Journée mondiale du reggae
5 déc                Journée internationale du Ninja
Monde animal sauvage et domestique
16 juil               Journée internationale du serpent
29 juil               Journée mondiale du tigre
8 août               Journée internationale du chat
20 août             Journée mondiale du moustique
26 août             Journée mondiale du chien

Il y a aussi la journée de la frite belge, de l’oeuf, du Hip Hop, du cerf-volant, des gauchers, du pull de Noël et, bien sûr, l’incontournable Journée mondiale de l’orgasme le 21 ou le 22 décembre, selon le solstice d’hiver.

Si la tendance se maintient, il y aura une 500è journée. Celle-ci se démarquera inévitablement vu l’auréole accolée sur le fameux nombre ! À quelle cause humanitaire, unique ou multiple, attribuera-t-on cette journée ? La nomminera-t-on internationale ou mondiale ? Aussi, l’Assemblée générale des Nations unies devra choisir parmi les demandes présentées, soit par ses filiales soit par tout autre organisme du domaine public ou privé.

http://www.lecalendrier.fr

http://www.un.org

http://www.journee-mondiale.com

 

Catégories

Archives

Journaliste indépendante

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com
%d blogueueurs aiment cette page :