Copyright © 2014-2021 Murielle Gagné Journaliste/Freelance

La « vraie bière », l’originale, maintenant offerte sans gluten

Archives

thArrivage remarqué sur le marché international des bières sans gluten. La « vraie bière », la traditionnelle, celle à l’orge au goût exclusif, est enfin offerte au grand public et sans gluten. Les gens ayant une intolérance à cette protéine s’en réjouissent et les autres aussi. La boisson dite « du peuple » fait amende honorable encore une fois, et ce n’est peut dire !

La bière à base d’orge ne pouvait évidemment pas faire partie du groupe initial des bières contrôlées sans gluten à cause de sa teneur trop élevée, soit 60 particules gluten/1 million.

Selon les normes édictées par l’Organisation mondiale de la santé, la quantité de gluten permise dans tout produit à la consommation doit être en deça de 20 particules/1 million. Une réglementation stricte suite à de nombreuses études scientifiques ayant démontré que le gluten peut causer des problèmes de santé sérieux plus particulièrement le coeliaque, une maladie chronique de l’intestin.

Le gluten est présent dans plusieurs céréales et en quantité très significative parfois plus que dans l’orge – blé, kamut, seigle, maïs, millet, avoine. Ainsi, on le retrouve dans une multitude de breuvages et d’aliments dont les pains et les pâtes. On l’appelle la colle des céréales parce qu’il se lie très facilement à l’amidon.th

Les clientèles habituées à déguster leur boisson favorite aux prises avec des problèmes d’allergie ou autre intolérance au gluten devront s’adapter aux goûts nouveaux que les maîtres brasseurs mondiaux leur proposeront. Des saveurs différentes à partir de céréales autres que l’orge – sarrasin, sorgho ou encore le riz. Toutes certifiées sans ou à faible teneur en gluten.

La réalisation d’une bière à l’orge sans gluten résulte d’un mixage de grains de cette famille donnant la nouvelle céréale, le kebari. Sa paricularité, un minime 5 particules de gluten. On affirme que le kebari est une réussite hyper importante vers une alimentation plus équilibrée. Et, cet exploit revient à la persévérance d’équipes en recherche agroindustrielle de l’Australie sous la gouvernance de la Commonwealth Scientific and Industrial Research Organisation ( CSIRO ).

En 2014, la consommation mondiale de bières se chiffre entre 1 500/1 600 millions d’hectolitres dont près de 300 millions sont distribués en Chine.

Pays où l’on déguste le plus de litres de bière par personne

  1. Tchécoslovaquie 157+ th
  2. Irlande 131+
  3. Allemagne 116+
  4. Australie 110+
  5. Autriche 108+
  6. Estonie 104+
  7. Grande-Bretagne 100+

En Amérique du Nord, les États-Unis affichent près de 82 litres/personne et le Canada un peu plus de 60 litres.

D’après les indicateurs de ventes planétaires, la courbe des bières sans gluten montrent une hausse constante. Principalement sur le marché européen lequel demeure l’un des plus importants, toutes catégories de bières confondues. Car les maîtres brasseurs et distributeurs internationaux ont profité de ce comptoir exceptionnel pour augmenter la clientèle consommatrice de bières sans gluten.

Pour ce qui est des demandes de la « vraie bière » formule sans gluten , on annonce une entente avec l’un des mégas brasseurs allemands. Un carnet de ventes dépassant les 70 tonnes est déjà signé. D’autres marchés comme les États-Unis seront plus difficiles à percer. Leur réglementation en teneur de gluten étant plus restrictive.

Cependant, selon les statistiques des dernières années incluant celles de 2015, les experts en prospective marketing anticipent un taux d’expansion sur les marchés européens d’environ 10 % par année. Ce qui se chiffre entre 7,5 et 8 milliards US $. On s’attend à ce qu’une telle tendance à la consommation des bières sans gluten se maintienne au cours des 4-5 prochaines années.

Marqué : , ,

Catégories

Archives

Journaliste indépendante

Follow S C I E N C E S . . . en bref on WordPress.com
%d blogueueurs aiment cette page :